MDI TECHNOLOGIES

Ingénierie et conseil en technologies

2019-10-18

Les métiers MDI #1

Les métiers MDI Technologies #1

Ingénieur Méthodes

 

Aujourd’hui, Akhil nous raconte son parcours, son métier, et son expérience MDI Technologies.

 

L’ingénieur méthodes a pour fonction principale d’optimiser la fabrication des produits d’une entreprise afin d’améliorer sa compétitivité. Il intervient une fois que la R&D a finalisé la mise au point d’un nouveau produit et avant que la production ne commence.

En se basant généralement sur les chaînes de production déjà existantes et en s’appuyant sur les évolutions technologiques, il calcule et prévoit les moyens qui seront nécessaires pour la fabrication : combien d’étapes, quels types de machines/outillages, de moyens de levages, définition des modes opératoires, combien d’ouvriers, établissement du planning d’exécution, etc.

 


Pouvez-vous nous expliquer votre parcours avant d’effectuer votre mission pour MDI Technologies ?

J’ai effectué diplôme d’ingénieur en Inde, spécialisé en aéronautique. C’est après que je suis venu en France, à Paris dans le département 92, pour terminer mon master en ingénierie, spécialisé également en aéronautique. Finalement mes études auront duré 4 ans en Inde, et 2 ans en France.

J’avais le choix entre les Etats-Unis et la France. J’ai regardé le travail qui était proposé, les cours, la proximité géographique par rapport à l’Inde et j’ai finalement choisi la France.

Pendant ces 2 dernières années d’études, j’ai effectué mon stage chez UTC (Collins Aerospace) à Toulouse en tant qu’ingénieur méthodes en amélioration continue. J’ai terminé mon master en 2016 et j’ai pu continuer mon parcours professionnel chez UTC en tant qu’intérimaire.

Je voulais vraiment travailler dans les secteurs Aéronautique et Défense.

 

Ingénieur Méthode, c’est un métier bien spécifique, pouvez-vous nous expliquer en quoi ça consiste exactement ? Quelles sont les qualités indispensables pour occuper ce poste ?

Je dirais que la première qualité indispensable à avoir, et c’est le cas dans beaucoup de métiers, c’est le sens du relationnel. C’est-à-dire comprendre les interlocuteurs avec qui tu travailles, leurs problématiques, leurs langages, leurs besoins, etc.

Dans le métier d’ingénieur méthodes, tu dois travailler avec la production, le bureau d’études, les techniciens, etc. Si tu n’es pas dans le relationnel ou dans l’envie d’aller vers les autres, ça peut être compliqué.

Dans toutes les expériences que j’ai effectuées, le relationnel a toujours été important. Ingénieur méthode c’est très large comme métier, tu peux toucher à plein de sujets différents, le spectre est large. D’un projet à l’autre tes missions peuvent être très différentes et c’est ce qui me plait.

J’ai eu 3 projets différents. Sur les trois c’étaient différents métiers, différents interlocuteurs, différents rythmes de travail.

Mon premier projet se centrait sur la documentation technique sur les gammes de réparation, le montage, l’inspection des pièces moteur APU (Auxiliary Power Unit).

Mon deuxième projet portait sur les réparations de pièces qui n’avaient pas été documentées par rapport à des défauts perçus. Je travaillais sur un moteur assez jeune, toujours en aéronautique, donc la documentation n’était pas assez mature. Je prenais donc beaucoup de photos des pièces, de leurs défauts, proposais les réparations possibles, construisais la documentation autour de ces réparations. J’étais en charge d’une pièce complète et mon travail se focalisait sur celle-ci.

 

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent se lancer dans l’apprentissage du métier d’ingénieur méthodes ?

Il ne faut pas se fermer aux opportunités. Le métier d’ingénieur méthodes étant très large il faut rester ouvert et être curieux. Il ne faut pas hésiter à parler à tout le monde, s’intéresser aux différents métiers de chacun.

 

Comment avez-vous connu MDI Technologies ?

J’ai connu MDI Technologies de manière plutôt classique. J’ai vu une offre d’emploi sur internet et j’ai postulé ! Un collaborateur recrutement m’a contacté et j’ai passé les entretiens ce qui a abouti sur ma mission de 2 ans chez un équipementier aéronautique.

 

Dans le cadre de votre mission pour MDI Technologies, vous avez travaillé pendant deux ans en tant qu’ingénieur méthode chez un équipementier aéronautique, pouvez-vous nous en dire plus sur cette mission ?

Ma mission chez MDI Technologies était ma troisième expérience professionnelle. Dans le cadre d’un DOA (Design Organisation Approval), c’était encore une mission focalisée sur les réparations de pièces APU. Les pièces que l’on recevait n’étaient pas forcément accompagnées d’une documentation exhaustive sur les réparations. Je me suis chargé de créer une data-base des toutes les pièces intéressantes d’un moteur APU pour lesquelles nous n’avons pas la documentation complète, vérifier les défauts récurrents, les réparations possibles, cartographier les défauts, faire l’analyse de pièce complète et enfin le chiffrage de gains. C’était un gros travail de construction de base de données pendant un peu plus de 6 mois. Le but étant que nous puissions réparer nous-mêmes les pièces assez onéreuses directement chez l'équipementier, sans passer par le constructeur.

 

Un message pour les collaborateurs MDI Technologies ?

Je remercie le personnel encadrant, notamment les accompagnateurs ingénieurs d’affaires, et le service des ressources humaines. Et pour tous les autres collaborateurs MDI Technologies, je leur souhaite une bonne réussite dans leurs projets.